FORO INTERNACIONAL ACCION CATOLICA INTERNATIONAL FORUM CATHOLIC ACTION
FORUM INTERNAZIONALE AZIONE CATTOLICA FORUM INTERNATIONAL ACTION CATHOLIQUE

AC BURUNDI Bujumbura, 26-30 novembre 2017

Séminaire de formation

“La culture de la non violence, des droits humains, de la paix et de la réconciliation”

COMMUNIQUE FINAL

Du 26 au 30 novembre 2017 s’est tenu au Centre National de Formation Permanente des Mouvements d’Action Catholique (MAC) et des Laïcs, un séminaire de formation de 75 Responsables et aumôniers des MAC et des Autres Associations apostoliques en provenance de tout le pays sur le thème central de la culture de la non violence, des droits humains, de la paix et de la réconciliation. Le séminaire a été financé par le Forum International de l’Action catholique (FIAC) en collaboration avec la Conférence des Evêques Italiens (CEI). Le Séminaire a été ouvert et clôturé  par son Excellence Monseigneur Evariste NGOYAGOYE, Archevêque de Bujumbura et Vice Président de la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi.

Les sujets qui nous ont retenu pendant ce jours sont les suivants

  1. Evaluation à mi parcours du plan triennal (2016-2019) sur la culture de la non violence, de la paix et de la réconciliation.
  2. La non violence active, préalable d’une Evangélisation en profondeur
  3. La vérité et la réconciliation, voies indispensables pour la paix durable
  4. Jésus Christ Fils Unique de Dieu, dans le Christianisme et dans l’Islam
  5. Planification des activités de culture de non violence, de paix et de réconciliation pour 2018

A l’issu de ce séminaire de formation, les participants ont formulé des  résolutions et recommandations suivantes.

  1. Résolutions prises par les participants :

Les jeunes comme les adultes s’engagent à :

  • Mettre en pratique le plan stratégique et opérationnel sur la culture de la non violence, de la paix et de la réconciliation élaboré  par les MAC et la CEAL (2016-2019)
  • Cultiver la valeur de vérité dans toutes les sphères de la vie politique et sociale. Celle-ci nous rend libre « Jn 8, 32 » ; elle est le premier pilier  qui constitue le critère d’ordonnance de toutes les démarches pour bâtir un système social authentiquement respectueux de la personne humaine et sa dignité. Ce système permet l’harmonie sociale.
  • Promouvoir la non violence active par la campagne d’Evangélisation, des forums des jeunes, car répondre à la violence par la violence conduit dans la meilleure des hypothèses, à d’effroyables  souffrances et destructions humaines (Gn4,9-15)
  • Promouvoir la culture du dialogue et des négociations au cas où il y a des conflits dans notre pays
  • Promouvoir ce qu’on peut appeler les conditions ou les piliers pour la paix durable à savoir la justice, la vérité, la solidarité et la liberté sans oublier la bonne gouvernance.
  • Développer le leadership des jeunes dans les partis politiques et éviter la globalisation et la discrimination sous toutes ses formes
  • Etre coresponsables et solidaires sans exclure personne dans la construction de la société à tous les niveaux en promouvant le bien commun et l’Etat de droit.
    Communiquer et médiatiser les maux qui se commettent dans la société et les responsables de ces actes.
  • Organiser des journées de prière pour la paix durable dans le toutes les Associations et Mouvements et aider les jeunes comme les adultes à découvrir davantage la Personne du Christ, l’Unique Source  incontestable de paix et de réconciliation.
  1. Les recommandations:

Les participants ont recommandé à la Conférence des évêques et à sa Commission Episcopale pour l’Apostolat des Laïcs ce qui suit :

  • Augmenter le nombre des aumôniers disponibles pour l’apostolat des laïcs et des Mouvements d’Action Catholique car le champ est devenu très vaste et complexe.
  • Soutenir financièrement et moralement de tels séminaires de formation pour les jeunes et l’élite (politiciens, administratifs, groupes spécialisés…) à tous les niveaux parfois en y incluant d’autres Confessions religieuses.
  • Multiplier davantage les plaidoyers des responsables de l’Eglise à tous les niveaux pour le respect de la vie et des droits humains
  • Promouvoir l’entreprenariat et le développement pour les jeunes
  • Organiser des campagnes d’évangélisation et de sensibilisation sur la Non-Violence, la paix et la réconciliation dans les poisses en invitant des personnes qui ont des charismes.
  • Au Forum International de l’Action Catholique de persévérer dans le soutien de tels séminaires de formation

Le Séminaire a été clôturé par son Excellence Monseigneur Evariste Ngoyagoye , Archevêque de Bujumbura et Vice Président de la CECAB en remerciant aux participants de leur engagement pour la formation des consciences et leur volonté pour construire un pays pacifique, prospère et réconcilié sans oublier les remerciements au Forum International de l’Action Catholique qui fait son possible pour soutenir des activités de formation dans divers pays du monde.

wps_subtitle:
Séminaire de formation
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE