FORO INTERNACIONAL ACCION CATOLICA INTERNATIONAL FORUM CATHOLIC ACTION
FORUM INTERNAZIONALE AZIONE CATTOLICA FORUM INTERNATIONAL ACTION CATHOLIQUE

Jeunesse Etudiante Catholique (JEC) du Senegal

Journée d’enquête et de sensibilisation sur l’environnement. Rapport de l’enquête menée a Rufisque

En partant des conclusions des rencontres internationales sur l’environnement, l’Encyclique du Pape François, «LAUDATO SI » publié en 2015, et l’accord de Paris sur le climat adopté le 12 décembre 2015 lors de  la COP 21, en plus, au Sénégal, avec l’engagement du Gouvernement dans le Plan Sénégal Emergent (3.2.8. Développement durable et environnement, page 70), la protection de l’environnement devient aujourd’hui l’un des objectifs principaux, qu’il faut atteindre pour espérer arriver à l’idéale (Le développement durable).

La Jeunesse Etudiante Catholique du Sénégal à l’occasion de sa XXXème session nationale, partant de sa méthode du VOIR-Réfléchir-Agir, est allée sur le terrain pour enquêter, en vue de démarrer un projet d’action qui lui permettra d’agir dans le département de Rufisque (banlieue de Dakar) qui est grandement touché par d’énormes problèmes environnementaux.

I. PARTAGE D’EXPERIENCES
Pendant cette activité, les jécistes ont pu constater une situation très préoccupante de la ville de Rufisque.
Pour mieux partager la situation de vie de cette population, ils ont assisté au décor d’avant, pendant, et après pluie de Rufisque. Les populations se plaignaient des canaux à ciel ouvert où on voyait clairement des dépouilles d’animaux, des insectes, etc. Les rues étaient complètement inondées ainsi que beaucoup de maisons.
Les dégâts sont vraiment nombreux surtout avec l’eau de pluie qui bloque tout notamment la circulation routière.
Egalement l’avancée de la mer est très dévastatrice: un quai de pêche a été délocalisé pour être placé près d’une école, le cimetière du quartier ”Thiawlène” commence à disparaitre sous la menace des eaux. Et tous ces problèmes sont rejetés sur le dos de la mairie ; la plupart des personnes enquêtées signalent un manque de civisme des populations, avec l’utilisation abusive des sachets plastiques et la gestion anarchique des déchets ménagères.

II. RESULTATS DE L’ENQUETE
L’enquête a porté sur un échantillon de 221 personnes dont 138 hommes et 83 femmes.
Elle a montré que les problèmes environnementaux les plus récurrents sont entre autres : l’insalubrité, l’érosion côtière, les déchets plastiques, la pollution de l’air et le mauvais assainissement.
Les causes de ces problèmes ont pour noms : inconscience des populations, manque de civisme, manque de poubelles, pauvreté, absence de politique efficace, réchauffement climatique, utilisation abusive des sachets plastiques, mauvais aménagement…
Tous ces problèmes ont pour conséquences : Maladies, absence de cadre de vie sain, destruction des maisons en bordure de mer, inondation permanente, mauvaise qualité des eaux…

En termes de recommandations issues de la population cible : Sensibilisation à tous les niveaux, le reboisement, recyclage, construction de digues, diminution de l’usage des sachets plastiques, installation de poubelles dans tous les coins de rue et véhicules de ramassage, changement de comportements et de mentalités, traitement des eaux usées, élaboration de politiques adéquates,…

Après cette étape du Voir et du Réfléchir qui ont permis de mieux cerner les enjeux écologiques de cette ville, la JEC/S va élaborer un projet qui permettra de mieux sensibiliser la population de Rufisque particulièrement la jeunesse à une prise de conscience, voire à son engagement pour une meilleure gestion des questions de l’environnement. Dans un deuxième temps, mener un plaidoyer local et national en vue d’engager les décideurs à mettre en place des politiques environnementales efficaces.

wps_subtitle:
Journée d’enquête et de sensibilisation sur l’environnement. Rapport de l’enquête menée a Rufisque
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE