FORO INTERNACIONAL ACCION CATOLICA INTERNATIONAL FORUM CATHOLIC ACTION
FORUM INTERNAZIONALE AZIONE CATTOLICA FORUM INTERNATIONAL ACTION CATHOLIQUE

Christus Vivit: Vous êtes l’aujourd’hui de Dieu

Le premier commentaire de Luisa Alfarano et Michele Tridente
Responsables de la Coordination Jeunes du FIAC

Christus Vivit, exhortation apostolique “aux jeunes et à tout le peuple de Dieux”

“Il vit, le Christ, notre espérance et il est la plus belle jeunesse de ce monde. Tout ce qu’il touche devient jeune, devient nouveau, se remplit de vie. Les premières paroles que je voudrais adresser à chacun des jeunes chrétiens sont donc : Il vit et il te veut vivant ! (CV, 1). Jésus nous veut vivants, avec un cœur capable de rêver, de rechercher de grandes choses et de s’engager à construire un monde meilleur. À partir de cette certitude lapidaire, le pape François nous donne cette exhortation que nous attendions tous à l’issue de l’assemblée synodale. Nous pourrons méditer avec attention et calme cette exhortation en faisant l’effort d’exercer le discernement nécessaire pour incarner l’esprit et les suggestions pastorales dans nos réalités ecclésiales et associatives. Ici, nous voulons seulement vous donner quelques premières réflexions.

L’histoire du salut regorge d’exemples de jeunes de l’Ancien et du Nouveau testament qui ont incarné la sainteté, même en se fiant simplement au Seigneur, parvenant à dépasser leurs peurs. Cela nous enseigne que nous sommes plus que nos faiblesses et nos manquements. Parmi de nombreux exemples évoqués dans l’exhortation, nous pensons au bienheureux Piergiorgio Frassati, un jeune de l’AC, qui a témoigné de sa foi avec joie parmi ses amis et au service des pauvres.

Dans notre vie de tous les jours, nous sommes tous invités à agir dans cette époque et à ne pas nous contenter d’être considérés uniquement comme l’avenir, car nous sommes l’aujourd’hui de Dieu. Il nous faut agir aujourd’hui, il est aujourd’hui temps de se mettre au travail. Face à une jeunesse caractérisée par tant de richesses mais aussi par tant de conditions de fragilité, le pape François nous demande de ne pas oublier ceux qui peinent le plus : « Essaie d’apprendre à pleurer pour les jeunes qui se trouvent dans une situation pire que la tienne. La miséricorde et la compassion se manifestent aussi par des pleurs. » (n.76)

Il nous demande de montrer le meilleur de l’engagement dont nous sommes capables, non pas seuls, mais dans l’Église et avec l’Église. Malgré ses erreurs et ses ombres, l’Église est sans cesse appelée à se renouveler, à ne pas perdre son enthousiasme et à proposer, avec les jeunes, une pastorale des jeunes qui soit synodale et populaire (cf. chapitre VIII).

Elle ne pourra le faire que si elle retourne sans arrêt à sa source, au Seigneur.

En tant que jeunes qui font partie de l’Église, avec tous les jeunes, même les non-croyants, nous avons pour tâche d’aider l’Église à être elle-même et à rester jeune (CV 37) avec notre enthousiasme, nos intuitions, notre obstination.

Pour ce faire, nous devons avoir le courage de courir sans tarder vers notre but, « attirés par ce Visage tant aimé, que nous adorons dans la sainte Eucharistie et que nous reconnaissons dans la chair de notre frère qui souffre » ainsi que l’humilité et la patience d’attendre ceux qui ne sont pas encore arrivées (cf. CV 299).


Sintesi di lavoro

Conferenza stampa

Christus vivit: le Pape offre aux jeunes une «balise sur un chemin synodal» (Vatican News)

wps_subtitle:
Le premier commentaire de Luisa Alfarano et Michele Tridente
Responsables de la Coordination Jeunes du FIAC