FORO INTERNACIONAL ACCION CATOLICA INTERNATIONAL FORUM CATHOLIC ACTION
FORUM INTERNAZIONALE AZIONE CATTOLICA FORUM INTERNATIONAL ACTION CATHOLIQUE

Jubilé et Action Catholique. L’AC évènement de Miséricorde

par Mansueto BIANCHI
Aumônier ecclésiastique général de l’Action Catholique italienne et Aumônier ecclésiastique du FIAC

Comme Église nous passons la porte du Jubilé de la Miséricorde. C’est une année de grâce voulue par le Pape François bien proche de sa sensibilité et de son style mais aussi bien en syntonie avec le coeur de l’Évangile et de l’Église: évènement de miséricorde pour la personne blessée par le mal. Ce Jubilé est une manière d’apprendre ce que signifie être Église de miséricorde, marcher vers les gens avec un coeur et avec un visage de miséricorde, inspirer nos chemins pastoraux et nos itinéraires formatifs de cette domension centrale de l’évènement chrétien.

Il vaut donc la peine de se demander ce qui veut dire pour l’Action Catholique vivre le Jubilé de la Misèricorde.

C’est bien le style de l’Action Catholique de ne pas se placer en parallèle avec les Églises   proposant ses propres itinéraires et ses propres motivations: nous nous plaçons dans les diocèses, dans les paroisses et avec elles nous assumons le don du Jubilé, nous essayons de le faire propager dans notre vie, dans nos attitudes, dans les structures, dans les organisations, dans la proposition que, comme citoyens, nous apportons dans la cohabitation sociale.

Le style de la Misèricorde a d’abord une dimension personnelle qui s’enracine dans le coeur de la personne: cela veut dire retourner vers le Seigneur de nos éloignements et nous livrer à Lui de nouveau, avec nos vêtements déchirés et souillés, avec la carrosserie de notre vie bosselée. Le premier prodige de la Miséricorde de Dieu c’est nous mêmes: pardonnés, pacifiés à l’intérieur de nous-mêmes, rendus capables de regarder les autres et les choses avec un oeil serein, amical, un oeil d’alliance comme celui avec lequel Dieu nous regarde.

Je pense que l’Action Catholique doit assumer le “style” de la Miséricorde aussi dans les relations ecclésiales, dans les paroisses, les diocèses: il s’agit de chercher et de servir toujours la rencontre, le “nous” de la synodalité et de la collaboration, même avec d’autres parcours ecclésiaux, même quand les organismes ou les personnes apparaissent indifférentes ou repoussent tout simplement les proposition de l’AC. Cela signifie aimer l’Évêque et nos prêtres, ne pas les laisser tout seuls, même sur le plan humain, construire les ponts des relations et du dialogue sans nous laisser “congéler à l’intérieur de nous-mêmes” par des saisons particulièrement froides.

Je pense que l’Action Catholique doit surtout parcourir les chemins de la Miséricorde en se repensant et en se projetant comme “Église en sortie”. Le thème de la Miséricorde nous confie à une manière d’etre Église qui n’est plus fermée sur elle-même et autoréférentielle: la Miséricorde n’est pas une équipement pour les jardins ou les salons, mais pour la route, la boue, les blessures des tranchées et des frontières. La Miséricorde est un équipement typique de la mission, de la sortie vers la vie, vers les situations des gens. L’Église ne peut pas sélectionner ses destinataires, ne peut pas préétablir le point de départ. Nous indiquons un but, un chemin, mais ils sont offerts à tous, justement à touts, et nons pas à des catégories sélectionnées. Ce n’est pas à nous de prédeterminer le point de départ, nous le recevons tel qu’il est. Et c’est un don et non pas un empêchement.

Nos Églises semblent peiner beaucoup, parfois peut-être elles résistent à se repenser “en sortie” vers les gens des ruelles et des haies, les mendiants, les aveugles, les estropiés, offrant à tous le vêtement et le banquet nuptial (Cfr. Mt 22, 9-10).

Miséricorde et Mission s’embrassent et s’incluent rmutuellement, comme condition vitale l’une pour l’autre, et toutes les deux comme coeur de l’Évangile et par conséquent comme âme et tâche de l’Église. L’Action Catholique choisit donc de rester dans les diocèses, dans les paroisses, comme une force et une voix prophétique qui appelle, persuade, pousse à devenir, dans le coeur et dans les mains, Église de mission, Église de Miséricorde

wps_subtitle:
par Mansueto BIANCHI
Aumônier ecclésiastique général de l'Action Catholique italienne et Aumônier ecclésiastique du FIAC
pl_view_post:
378